Qu'est-ce qu'une CJS?

Les Coopératives jeunesse de services (CJS) regroupent de douze à quinze jeunes filles et jeunes garçons d'âge secondaire. Ensembles et avec l'appui de leur communauté, ils relèvent le défi de mettre sur pied leur entreprise de type coopératif afin de se créer un emploi dans leur localité. Ces jeunes offrent de nombreux services à la communauté (travaux de peinture, gardiennage, tonte de pelouse, etc.)

Les jeunes des coopératives jeunesse de services se dotent d'une structure décisionnelle coopérative et se répartissent les tâches et responsabilités afférentes à la gestion de leur coopérative et aux services qu'ils choisissent d'offrir à leur communauté. Elles et ils bénéficient donc d'une formation pratique et intensive en entrepreneurship collectif.

La CJS naît de la mobilisation des ressources du milieu : un organisme local contacte
l'Organisation régionale de développement CJS de sa région, qui l'informe du projet et l'aide à créer son comité local (groupes communautaires, entreprises privées, CLSC, municipalité, conseil d'établissement, etc.) et à faire le nécessaire pour démarrer son projet.

Les quatre dimensions significatives du projet :

  • L’Expérience CJS, comme milieu de vie
  • L’Entreprise CJS pour préparer les jeunes au marché du travail
  • Le Projet communautaire CJS rassemble les force communautaires et économiques du milieu
  • L’Effet CJS crée donc une dynamique en perpétuelle transformation!


Pédagogie coopérative
La volonté première du projet CJS est d'offrir aux coopérantes et coopérants un milieu propice aux apprentissages relatifs, entre autre, à l'exercice du pouvoir démocratique, à la gestion d'entreprise collective et à la réalité du travail. La qualité de ces apprentissages est grandement influencée par l'approche pédagogique coopérative mis en place au sein du projet.

Les principes pédagogiques appliqués développent chez les jeunes la responsabilisation personnelle et mutuelle, la solidarité, la motivation ainsi que la compréhension réelle de l'utilité des apprentissages. Ainsi, les coopérantes et coopérants en viennent graduellement à prendre en charge leur projet. Cette prise en charge de la CJS se fait en fonction du rythme, de l'intérêt et de la capacité d'apprentissage de chacune et chacun des jeunes et du groupe de jeunes.

Les effets bénéfiques sur le jeune
Au fil des années, de nombreux témoignages ont été recueillis afin de connaître ce que le projet avait apporté aux jeunes; la CJS leur a permis notamment d’aquérir du leadership, d’apprendre à communiquer et à donner son opinion, prendre des décisions, résoudre des problèmes, apprendre à s’organiser, être en lien avec des personnes significatives (animateurs, comités locaux, parrains, la communauté, etc.), et même de gagner sa vie tout en se préparant au marché du travail!

Source: http://www.reseau.coop/cjs/sections/01.php